Urbanisme durable et espace atlantique: des enjeux pour l’UE

This post is also available in: Portugais - du Portugal Anglais Espagnol

Suite à l’adoption du Pacte d’Amsterdam par les ministres des Etats-membres de l’Union Européenne le 30 mai dernier, les villes atlantiques souhaitent exprimer à leur tour, dans la continuité de la Déclaration finale de La Rochelle, les axes stratégiques qui structurent leur politique locale, afin de conférer une vision atlantique à cet Agenda Urbain Européen.

Dans ce cadre, les villes membres de la Conférence des Villes de l’Arc Atlantique félicitent la Présidence néerlandaise pour avoir mené à bien ce Pacte, dans lequel sont mis en avant des thématiques primordiales comme l’inclusion des migrants et des réfugiés, la protection de l’environnement et le développement de l’économie locale notamment. La CVAA estime toutefois nécessaire de partager son analyse.

Par ailleurs, les villes atlantiques ont également soumettent un certain nombre de suggestions afin de compléter l’agenda urbain européen. En effet, celles-ci affirment la nécessité de mettre en œuvre une gouvernance multi-niveaux afin de donner davantage de pouvoir de décision aux villes. Les membres de la CVAA proposent également d’inclure à la fois une dimension maritime et une composante géographique au Pacte. Elles souhaitent en outre que la CVAA et les réseaux présents en tant qu’experts au Dialogue Structuré sur les Fonds Structurels soient inclus dans les comités de suivi des programmes opérationnels transnationaux, par exemple. Enfin, les villes atlantiques suggèrent une simplification significative de la législation européenne en matière d’accès aux Fonds Structurels.

Pour lire la contribution : Agenda Urbain Européen