José Maria Costa : nous ne pouvons pas être simples témoins de la réforme européenne

This post is also available in: Portugais - du Portugal Anglais Espagnol

Comme vous savez, cette année marque le début d’une nouvelle configuration européenne à laquelle nous ne pouvons pas assister en tant que simples témoins ; nous devons agir en tant que représentants des citoyens. Le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, vient présenter le Livre Blanc sur l’avenir de l’Europe. La Conférence des Villes de l’Arc Atlantique a toute l’intention de l’analyser et d’y contribuer avec sa vision et ses expectatives.

En tant que Forum Urbain Atlantique, nous devons tout d’abord nous pencher sur l’avenir et les limites de la politique de cohésion ainsi que de l’agenda urbain européen. Ensuite, je voudrais proposer une nouvelle carte qui prenne vraiment en compte l’étendue de l’Océan Atlantique, et spécialement nos voisines britanniques.

Deuxièmement, nous devons saisir l’opportunité de l’année européenne du patrimoine culturel et construire ensemble une stratégie d’attractivité touristique, culturelle et de talent qui serve à mettre les atouts atlantiques au service du développement durable de nos territoires.

Finalement, je voudrais proposer la présentation d’un Agenda Maritime Européen aux institutions communautaires.

Nous devons déterminer nos  plans de développement dans une optique de continuité du territoire ; un territoire atlantique qui s’étend de la côte aux terres d’intérieur. Par conséquent, je serai ravi de pouvoir accueillir les collectivités atlantiques les prochains 28 et 29 avril lors de l’Assemblée Générale de la Conférence des Villes de l’Arc Atlantique.

Il n’est pas trop tard pour vous inscrire :

Au Séminaire : L’agenda maritime de l’UE : une vision territoriale

A l’Assemblée Générale