Cretu : Nous devons agir maintenant pour la cohésion

This post is also available in: Portugais - du Portugal Anglais Espagnol

Ce 23 janvier dernier, le président de la Conférence des Villes de l’Arc Atlantique, José Maria Costa, s’est réuni avec Corina Cretu, Commissaire Européenne de la politique régionale. La plateforme “Cities for Coopération” (C4C, Villes pour la Coopération) fut présentée à la Commissaire, ainsi qu’un document en faveur d’un renouvellement positif de la politique de cohésion et les fonds structurels.
La délégation était composée du président des Villes Atlantiques et Maire de Viana do Castelo, leur Secrétaire Générale, Tamara Guirao, le vice-président des Villes Méditerranéennes, Alfred Bosch et son Secrétaire Général, Xavier Tiana ainsi que le Secrétaire Général des Villes Ibériques, Xoan Mao et la vice-secrétaire Générale Marta Cabanas. Le réseau des villes adriatiques et londoniennes et aussi adhérent de cette nouvelle plateforme urbaine.
Lors de la conversation, Madame Cretu a insisté sur l‘importance de se mobiliser maintenant en faveur de la politique de cohésion ; pendant que la discussion est encore ouverte. Et ce sont les états bénéficiaires qui doivent prendre la parole, tant ceux de l’Est que ceux de l’Ouest.
Le président atlantique, qui est aussi le leader de la délégation portugaise au Comité des Régions, a argumenté que la politique de cohésion est fondamentale, à tel point que « sans elle, le projet européen n’est point possible ». De même, il a comparé le programme Erasmus pour les échanges entre étudiants au programme INTERREG pour les échanges entre les territoires.
Dans le document qui a été présenté à la Commissaire, les réseaux territoriaux de villes proposent la création d’un forum européen des villes pour la coopération territoriale européenne. Cette organisation, qui devrait compter avec un statut juridique et une activité permanente, pourrait intégrer tant les autorités locales que leurs réseaux. De même, la C4C prône la création d’un Observatoire européen de la coopération territoriale, indépendant de la Commission Européenne dans son fonctionnement. Enfin, pour C4C, les programmes de coopération territoriale européenne doivent intégrer un modèle de gestion adapté à leur nature supranationale, en adoptant des règles et procédures administratives claires, objectives, stables et largement diffusées.

Recommended For You