Les villes de l’Atlantique ont 18 ans

This post is also available in: Portugais - du Portugal Anglais Espagnol

Samedi dernier, le réseau des Villes Atlantiques a fêté ses 18 ans. Fondé le 7 juillet 2000 par Monsieur Edmond Hervé à Rennes, le réseau vise à développer la coopération entre ses membres. Cette union, en outre, signifie qu’ils sont écoutés de plus près par les institutions communautaires, sans oublier le dialogue des citoyens dans la zone continentale.

Dès le début, les villes de l’Atlantique ont concentré leurs efforts sur les priorités clés pour leur développement. Depuis 2017, ces trois thèmes sont Croissance Océane et Bleue, Participation et Développement Urbain Durable.

En 2004, la Conférence a contribué à la réunion de la Commission européenne pour maintenir un dialogue territorial permanent. En 2008, le réseau a adopté la Charte de Saint-Sébastien, qui a fait progresser le modèle de l’économie verte en tant que modèle pour l’avenir des villes, à travers la création d’un concept de développement urbain durable. Ce document stratégique a été renouvelé en 2018.

Entre 2009 et 2012, de nombreux projets ont été lancés: Anatole, un engagement pour le développement de l’économie locale; Imagina Atlantica, dans le domaine de l’image et du numérique ou Toneta, un réseau de villes pour créer une stratégie urbaine pour la promotion des réseaux atlantiques.

Avec 20 villes membres représentant près de 400 municipalités, le réseau travaille actuellement sur différents projets, dont She4Sea, une initiative pour défendre le rôle des femmes dans le secteur maritime, Atlantic Youth Creative Hubs et le programme Erasmus pour les jeunes entrepreneurs.

Si vous voulez que votre ville atlantique fasse partie de ce réseau, n’hésitez pas à nous contacter!

Recommended For You