L’urbanisme espagnol depuis les années 1970. La ville, la démocratie et le marché

Les évolutions contrastées de l’urbanisme en Espagne s’ancrent dans une histoire qui remonte au moins au franquisme, mettant en question la rupture qu’aurait signifiée la Transition démocratique pour les villes. De cette histoire longue, cet ouvrage propose à la fois un panorama et une lecture dynamique.

Parmi les spécialistes qui ont contribué à cet ouvrage, certains ont été acteurs de la fin du franquisme et de la refondation d’un urbanisme plus démocratique, décentralisé, puis dérégulé. Au-delà d’un propos critique et inquiet sur le cas espagnol, les auteurs alimentent la réflexion sur la durabilité du modèle de la ville européenne.

Sous la direction de Laurent Coudroy de Lille, Céline Vaz et Charlotte Vorms, anciens pensionnaires de la Casa Velázquez de Madrid, respectivement maître de conférences à l’Institut d’urbanisme de Paris (membre du Lab’urba), agrégée d´histoire et doctorante en histoire contemporaine à l’université de Paris Ouest-Nanterre-La Défense (membre de l’IDHE) et maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (membre du CHS).

Plus d’information: crevilles.org

Deja un comentario