COP 21 : La pêche comme clé pour anticiper les changements climatiques

This post is also available in: Portugais - du Portugal Anglais Espagnol

Blue Fish a organisé une conférence sur « Comment le secteur de la pêche durable s’adapte t’il aux changements climatiques et au défi environnemental ? ». Une soixantaine de personnes dont des représentants de la Direction des pêches, DPMA, de la Commission européenne et le Ministre polynésien de la pêche ont assisté à la conférence organisée dans le cadre des « Ocean for Climate Days » de la COP21, le jeudi 3 décembre.

Les pêcheurs ont mis en œuvre des mesures pour une gestion durable des ressources et pour la préservation des écosystèmes. Comme l’a rappelé Soazig Le Gall-Palmer, directrice de l’armement Bigouden, déjà « la flotte de pêche française a été réduite de 39% entre 1990 et 2015, contribuant à réduire l’effort de pêche mais aussi les émissions de gaz à effet de serre. »

Larhsen Ababouch, Directeur de la Division Pêche et Aquaculture de la FAO a rappelé que « 17 à 18% de la protéine animale proviennent de la pêche et peut atteindre 60% dans les zones côtières et les pays insulaires »

Tamara Guirao, coordinatrice de la Conférence des villes de l’Arc Atlantique, rappelle que « les villes de l’Arc Atlantique sont associées au pacte des Maires pour le climat et se sont engagées à réduire de 20 % leurs émissions à l’horizon 2020. Il faudrait, selon elle, négocier un volet maritime à cet engagement. La stratégie de développement intégrée de la ville, implique d’inclure les communautés de pêche dans les évolutions liées aux changements climatique. Cela représente une opportunité de repenser le territoire et de tisser de nouveaux liens entre la terre et la mer, notamment en tirant profit de l’expérience du secteur de la pêche, acteur social et culturel, acteur environnemental et acteur économique. »

Communiqué de presse : Blue Fish

Recommended For You

About the Author: Atlantis