La contactabilité atlantique passe par Aviles

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais) Português (Portugais - du Portugal)

 

Les routes maritimes contribuent à l’amélioration de la contactabilité* atlantique, en créant des liens entre les villes atlantiques qui deviennent des nœuds dans un réseau de transport qui favorise la cohésion territoriale. Depuis l’année dernière, Aviles a lancé un terminal de croisières, inauguré avec l’arrivée, le 2 mai dernier, du premier paquebot au port d’Avilés (le « Braemar », de la compagnie Fred Olsen), une étape importante dans le potentiel touristique de la ville.

En 2013, Avilés devient un pôle atlantique, reliant le Royaume-Uni avec le Portugal. Six croisières sont prévues entre le printemps et l’automne : la Discovery de la compagnie Cruise and Maritime qui, en avril, reliera Bristol avec Avilés, Coruña, Porto et Lisbonne ; Black Watch, qui quittera Southampton pour Aviles à la fin du mois d’avril, en passant par Lisbonne, Porto et de la Corogne et retournant en septembre, cette fois depuis Édimbourg , et le Balmoral qui s’arrêtera à La Rochelle pour rejoindre Bilbao, Avilés et Coruña en été. En automne  Avilés recevra la visite du Boudicca et du Braemar.

A l’arrivée de tous ces paquebots, les passagers des différents bateaux auront le choix parmi quatre itinéraires qui les amèneront à différents points d’intérêt de la ville.

** Contactabilité: Concept ESPON qui définit les possibilités de transport entre les villes, dans ce cas, les atlantiques.

Share