La place de l’Urbain dans la politique européenne de cohésion : Bilan et perspectives

This post is also available in: Español (Espagnol) English (Anglais) Português (Portugais - du Portugal)

Plusieurs intervenants des villes, de la DATAR, du  Parlement Européen, de la représentation permanente de la France auprès de l’UE  ont participé  à ce séminaire sur la dimension urbaine dans la politique de cohésion. Organisée par les associations membres de la Maison européenne des pouvoirs locaux français, l’Association des Communautés urbaines de France et l’Association des Communautés de France cette rencontre vise un triple objectif :

Tirer un premier bilan sur l’utilisation des fonds structurels concernant le volet urbain en France  pour la période 2007-2013;
Clarifier les négociations en cours sur le cadre réglementaire européen de la future politique de cohésion;
Dégager des pistes d’actions concrètes pour renforcer la dimension urbaine dans la future politique de cohésion;

Plusieurs intervenants des villes, de la DATAR, du  Parlement Européen, de la représentation permanente de la France auprès de l’UE  ont participé  à ce séminaire sur la dimension urbaine dans la politique de cohésion. Tous les participants ont souligné l’importance croissante et la pertinence de l’approche urbaine et territoriale dans la politique cohésion, notamment via la multiplication des Projets Urbains Intégrés (PUI) qui  s’appuient sur une coordination locale forte entre les parties prenantes  et une  démarche territoriale intégrée, couplée avec des politiques sectorielles. Jean-Sébastien Lamontagne (conseiller politique à la représentation permanente de la France) et Karima Delli (eurodéputée) ont présenté  les négociations en cours sur les propositions de la commission et plus spécifiquement sur la mise en place d’une plateforme urbaine financée par le FEDER,  sur les instruments qui favorisent la gestion déléguée – Instrument Territorial Intégré (ITI) et développement  local mené par des acteurs locaux- ,   et sur l’établissement d’un code de conduite sur la gouvernance multiniveaux.  Enfin Fabien Ferraza, chargé de Mission Métropole à la DATAR et Valérie Lapenne, Chef de la mission Europe et international du Secrétariat général du comité interministériel des villes ont clarifié les enjeux et les attentes liées à la participation des autorités locales dans la préparation des diagnostiques territoriaux qui s’étalera de juin 2012 à décembre 2012 en vue de l’élaboration de l’Accord de Partenariat ave la Commission Européenne en juin 2013.

Plus d’informations

Share