Atlantic Cities, résumé de la conférence finale d’ecoRIS3 – Riga

Lors de la conférence finale d’EcoRIS3 à Riga, le réseau de Atlantic Cities a pu tirer quelques enseignements et idées clés pour repenser les villes dans ce contexte de crise.

La conférence finale du projet ecoRIS3, accueillie par le partenaire letton, la région de planification de Vidzeme, à Riga les 7 et 8 juin 2022, a permis un échange d’expériences entre tous les partenaires, dont l’accent a été mis sur l’escalade des crises actuelles, à savoir le Brexit, COVID-19, la guerre Russie-Ukraine et les sanctions qui en découlent.

Il a été très intéressant pour Atlantic Cities, en tant que partenaire représentant les villes européennes de l’Arc Atlantique, de partager avec les autres partenaires du projet, les principales bonnes pratiques identifiées dans le cadre des travaux réalisés, qui ont contribué à la croissance économique régionale et à l’emploi dans le contexte des crises actuelles.

Lors de la réunion, les partenaires français ont souligné une nouvelle fois les bonnes pratiques de Viana do Castelo (portail « Work in Viana« ) et de Lisbonne (programme « Lisboa Empreende +« ), qui ont été approfondies dans l’article « Atlantic Cities Best Practices : Villes portugaises », disponible dans son intégralité via ce lien.

La principale réflexion tirée de cet événement du réseau Atlantic Cities concerne principalement la manière de repenser les villes dans ce contexte de crise, en les rendant plus agréables, plus sûres, plus vertes, plus résilientes et plus innovantes. Dans ce contexte, l’idée qui émerge immédiatement est que pour repenser nos villes, il est important d’évaluer les mesures déjà mises en œuvre en coopération, afin d’en tirer des solutions optimales à long terme pour le développement durable des villes.

Les partenaires français ont souligné que les villes ont déjà travaillé pour atténuer et s’adapter à la crise sanitaire et économique mondiale, principalement par le biais de la transition numérique et écologique, en tirant parti des ressources locales pour générer des services plus proches des citoyens, mais qu’elles peuvent continuer à travailler ensemble pour partager et suivre les solutions locales de « relance », car pour établir des formes de coopération, nous devons connaître la position et les bonnes pratiques de chaque ville.

En conclusion, la conférence finale du projet ecoRIS3 était sans aucun doute un bon exemple de la manière d’appliquer cet échange d’idées et d’expériences entre acteurs potentiels, pour discuter de la manière d’apporter l’innovation à nos territoires et de favoriser l’esprit d’entreprise dans un contexte de relance.

Pour plus d’informations sur ecoRIS3 et sur les meilleures pratiques de Atlantic Cities en réponse à la reprise après la crise, veuillez contacter le Secrétariat de Atlantic Cities par courriel à atbrand@atlanticcities.eu.