Prise de position sur la macro-région au CoR, dans la mouvance d’Atlantic Cities

Une fois de plus, Atlantic Cities est en ligne avec (inspire ?) les prises de position de dirigeants européens.

Le 15 Mars dernier, dans un interview pour le Comité Européen des Région (CoR), la rapporteur représentant la région de Cantabrie (Espagne), Mme Paula Fernández Viaña, a exprimé son souhait pour une macro-région atlantique.

Dans cet interview, que vous pouvez lire ici, Mme Fernández explique que la période est favorable à la constitution d’une macro-région atlantique, notamment avec l’arrivée d’une nouvelle période de programmation, la nouvelle présidence du Conseil et le besoin de renouer des liens avec le Royaume-Uni, suite au Brexit. Elle y détaille également les domaines pour lesquels la coopération autour d’une macro-région apporterait une valeur ajoutée : les énergies marines, la lutte contre le changement climatique, le tourisme, les transports ou encore la recherche et l’innovation.

Cette intervention n’est pas sans rappeler la mobilisation d’Atlantic Cities pour la constitution d’une macro-région, exprimée notamment dans la Déclaration Finale de l’Assemblée Générale de Novembre 2020. En effet, dans les paragraphes concernant la macro-région, la Déclaration Finale met en avant l’importance de maintenir des relations avec le Royaume-Uni, de mieux structurer le Corridor Atlantique et, pour cela, de s’appuyer sur la Présidence actuelle (Portugal) du Conseil de l’Europe, ainsi que les présidences française et espagnole, à venir.

Rappelons que la macro-région constitue un projet phare du plan d’action d’Atlantic Cities.